LA CHAPELLE DES CORDELIERS SARREBOURG

VITRAIL « LA PAIX », »L’ARBRE DE VIE ».
MARC CHAGALL

Un merveilleux livre d’images

CHAGALL nous entraine dans une ronde rayonnante, spirituelle, poètique autour
de l’arbre de vie.
Vitrail resplendissant, éclats de couleurs, bouquet éblouissant évoquant l’arbre de
vie.
Dans la composition de son oeuvre, CHAGAL nous propose une couleur dominante,
le bleu uniforme avec toutes ses nuances.
Est-ce la dimension de l’oeuvre ou les couleurs, les formes et les lignes qui nous
saisissent?

L’arbre de vie, arbre de création, de la fécondité, de tous feuillages, de toutes couleurs
avec dans son coeur le couple originel dans une lumière éclatante.

Le couple humain est l’un des thèmes que l’on retrouve souvent chez CHAGALL;
Le couple humain, sens même de la vie qui s’annonce.

Puis le regard se porte sur des personnages, des animaux, des scènes bilbliques,
le tout flottant sans ordre établi suivant l’inspiration de CHAGALL;

Nous distinguons, évoquant le symbole de la paix, placés au dessus de l’arbre, les tables
de la loi, une colombe et le chandelier à sept branches.

Une image mélangée, la chèvre et l’agneau, signe d’alliance et de sacrifice.
En haut à gauche, la silhouette jaune du Christ qui les bras tendus enseigne ses disciples .

La cruxifiction, au pied de la croix, une maternité et un personnage masculin.
Adossée à la croix, l’échelle de Jacob, symbole de la communication entre le monde
céleste et le monde des hommes,un symbole de réconciliation.

En dessous, Abraham et trois anges, en route pour Sodome?
En bas à gauche, l’entrée de Jésus à Jérusalem; le roi David jouant de la harpe.

Remontant le regard, nous découvrons en dessous des tables de la loi, une petite
lorraine avec son bonnet traditionnel, clin d’oeil de l’artiste à notre région.
Plus bas, la vision d’Issaïe, une terre réconciliée avec Dieu et avec elle-même, un
ange, inspirateur de la vision, deux vaches côtoyant un lion, un jeune garçon qui joue
avec un serpent , un loup, et un nourrisson.

En bas à droite un prophète en habit vert couleur du printemps, vers lui arrivent les
disciples.

Tout en bas du vitrail, la forêt du pays de Sarrebourg avec des cerfs qui l’habitent.

Quittons à regret cette oeuvre magnifique.
La Paix entre les hommes qui se battent de nos jours au nom de leurs dieux, et
d »autres raisons encore, semble inaccessible.

« La Paix universelle se réalisera un jour non pas parce que les hommes deviendront
meilleurs,(il n’est pas permis de l’espérer); mais parce qu’un nouvel ordre de choses
,une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l’état
pacifique. »

A. FRANCE, Sur la pierre blanche.